Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les Moyens de Transport

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Les Moyens de Transport le Mer 7 Déc - 10:26

Mémoire du Monde

avatar
Maître du jeu

Moyens de Transport



Arches d'Alliances

Créées au début de l'Apogée, aux premiers balbutiements du Royaume Céleste, les arches furent mises en place pour diminuer la distance à effectuer d'un ciel à un autre. Après six décennies de recherche, de tests, de vérifications, d’appointements, elles virent le jour. Ces véritables œuvres, de six mètres de haut, sculptées en pierre d'onyx, alimentées par une énergie cantique, aux amorces anciennes, sont dispatchées un peu partout dans le Paradis, vers des zones sécurisées. Les Enfants de Dieu les utilisent souvent lorsqu'ils savent qu'ils doivent se rendre à l'opposé de leur emplacement actuel. Ils gagnent un gain de temps et de force considérables.

Eo'Nefs

Ses puissantes cuirasses de métal donnent à ce navire l'aspect d'un char d'assaut, qui ne manque pas d'élégance par la finesse de ses tracés, fardé d'or, par sa carapace dorsale aux écailles draconiennes, par ses hautes fenêtres teintées. Ses hélices, aux nombres de quinze, battent furieusement l'air et permettent à cet imposant bastion de s’élever dans l'éther. Les enfants Célestes les utilisent à des fins militaires ou le transport de leur monture.

Portails Dimensionnels

Au nombre de trois, ces piliers d'onyx, surmontés d'une sphère d'énergie, dépasse le temps et l'espace. Une fois activé, une porte miroitante, fend l'air. Ses entrailles permettent à un individu de se rendre au plus profond des autres mondes. Du Paradis à l'Enfer, du Paradis à Daath, du Paradis à la Terre. Du fait des forts risques qu'imputent cette liaison, le portail menant au Royaume du Dessous fut scellé. Un gardien s'allonge tout près de lui au cas où, un fruit de malin parvient à briser la sécurité qui empêche de parvenir au Royaume Céleste par les Cercles Infernaux.

Vives Nefs

Amarrées à la cité céleste, ces magnifiques chaloupes, aux corps taillés dans le bois rare des ornes sacrés, déchargent leur panse des marchandises récoltées au plus profond du Royaume Céleste. Leurs voiles, d'un blanc de nacre, repliées contre ses mats, se languissent de la caresse du vent. L'acconage terminé, elles sont enfin libérées. Le bateau fend la coupole d'éther avec grâce et vitesse. Elles traversent les contrées et mers nuageuses pour ne s'arrêter qu'à destination.

Voîles ô vent

Sculptés en écorce d'if céleste, ces immenses bateaux s'unissent à l'éther grâces à ses voiles en fil de soie d'Anael. Fruit d'une ingéniosité et d 'un talent prononcé, son armature légère, couplée aux vingtaines brigantines, lui permet de capter les moindres courant de vent - même les plus infimes - qui se trouvent dans le Paradis. De ce fait, les Voiles Ô vents peuvent porter de lourdes charges ou contenir en sa panse de bois, une quarantaine d'Enfants de Dieu, sans perdre de l'altitude, et se rompre l'échine contre les falaises.

Voir le profil de l'utilisateur http://deliquescence.actifforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum